Principaux enseignements du rapport sur la prise en charge de la dépendance à domicile

 

Alors que 90% des Français plébiscitent le maintien à domicile en cas de perte d’autonomie, comment cela se traduit-il dans les 10 mesures phares du rapport Libault destiné à nourrir la réflexion du gouvernement sur son futur projet de loi sur la dépendance cet automne ?

 

Sur les 10 mesures, seules 3 concernent directement le maintien à domicile alors que les 7 autres portent essentiellement sur les établissements.

Le rapport identifie les 3 axes suivants :
1. La création d’un guichet unique pour les personnes âgées et les aidants dans chaque département, avec la mise en place des Maisons des Aînés et des Aidants.
2. Un plan national pour les métiers du grand âge permettant notamment d’agir à la fois sur une hausse des effectifs, la prévention des risques professionnels, la montée en compétences à travers une politique de formation ambitieuse et le développement de perspectives de carrière en faveur de l’attractivité des métiers du grand âge.
3. Un soutien financier de 550 millions d’euros pour les services d’aide et d’accompagnement à domicile, afin d’améliorer le service rendu à la personne âgée et de revaloriser les salaires des professionnels. 

A travers ces 3 points, le rapporteur semble avoir pris la mesure de :
- La difficulté actuelle des personnes âgées et de leurs aidants à identifier facilement les bons interlocuteurs pour la prise en charge de leur dépendance. La création de guichets uniques va dans ce sens et les premières M2A (Maisons des Ainés et des Aidants) voient le jour notamment à Paris.
- La difficulté des services d’aide à domicile à recruter notamment à cause de conditions de travail difficiles pour des salaires très contraints. Le rapport semble préconiser une harmonisation et une augmentation de la prise en charge financière des aides à l’autonomie entre les départements. Cette hausse des aides permettrait aux services de mieux payer et de mieux former leurs intervenants à domicile. 

Reste maintenant à voir ce que le gouvernement choisira de mettre en œuvre lors des discussions à venir à l’assemblée. 

Agences Lyon

163 rue Duguesclin 69006 Lyon

04 26 07 65 19

32 quai du Dr Gailleton 69002 Lyon

04 78 38 91 54

5 bis allée Joannes Gonon 69330 Meyzieu

07 79 93 79 03

263 avenue Berthelot 69008 Lyon

04 26 22 49 56

6 rue Charles de Gaulle 69210 L'Arbresle

04 69 37 21 02

225 rue de la République 69400 Villefranche

04 69 37 21 02

Agences Paris

5 rue de Vimoutiers 75013 Paris

01 70 22 21 10

70 rue Sébastien Mercier 75015 Paris

06 24 83 86 53

46 rue Truffaut 75017 Paris

01 43 87 68 19

45 rue Rebeval 75019 Paris

01 85 56 19 46

Siège

35 rue voltaire 69003 Lyon

04 78 24 99 13